La méthode choisie est celle de la recherche-action participative, qui se fonde sur la concertation de l’ensemble des acteurs concernés et favorise un questionnement permanent et collectif étayé par des allers et retours entre dynamiques de transformation et dynamiques de capitalisation des connaissances.

La démarche a ainsi été étayée d’ateliers de travail, de voyages d’étude et de temps de restitution donnant à voir mais aussi « à réajuster » sa progression, dans une perspective à la fois de mutualisation de bonnes pratiques et de mise en réseau des acteurs et décideurs du soin spécialisé et de l’insertion.

L’ensemble de ces temps de travail a réuni environ cent quatre-vingt professionnels décideurs ou usagers qui ont permis que puissent être plus finement précisés les axes de développement et de renforcement de pratiques articulant soin et insertion.

Cela a permis une meilleure compréhension du partage des compétences entre acteurs du soin et acteurs de l’insertion, en termes d’accompagnement vers l’accès à l’emploi.

Les dynamiques de collaboration ont également pu être mieux identifiées, à l’échelle de territoires locaux, départementaux ou régionaux.

Ce site Internet (www.addictions-insertion-emploi.net) a été créé. Il est dédié au partage des travaux réalisés et à la présentation d’expériences innovantes, et a pour principal objet le renforcement de la dynamique de réseau, d’ores et déjà engagée tant au plan local que national et européen.